L’éducation au Sénégal

Depuis son indépendance, en 1960, le Sénégal lutte contre l’illettrisme ainsi que pour le droit à la connaissance et l’accès à l’information. Une politique de l’éducation a été mise en place depuis 1995 dans le but de restructurer l’enseignement, d’améliorer sa qualité ainsi que d’y intégrer l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Mais aujourd’hui, le constat reste amer, malgré la volonté des enseignants et des élèves : le niveau d’études est bas, les échecs scolaires nombreux.

En 2008, le taux de scolarisation au Sénégal était de 90% pour le niveau primaire et de 39% pour le niveau secondaire. Quant au taux d’analphabétisme, en 2007, s’élevait à 59% de la population

Cette situation résulte entre autres de l’utilisation de moyens didactiques rudimentaires (la craie et le tableau noir), dans des classes aux effectifs surchargés. Moins de 2% des établissements d’enseignement primaires possèdent une bibliothèque avec des ressources adaptées à l’enseignement.